En bref - Un homme accusé d'avoir extorqué Letterman essaie de «sauver sa peau»

New York — Un producteur de télévision accusé d'avoir tenté d'extorquer de l'argent à David Letterman essaie de sauver sa peau en affirmant qu'il souhaitait seulement établir une relation d'affaires avec l'animateur.

C'est ce qu'a déclaré hier le bureau des avocats de district, à Manhattan, demandant à un juge de rejeter la demande de Robert «Joe» Halderman de laisser tomber les accusations de vol au premier degré pesant contre lui. Le juge devrait rendre sa décision le mois prochain. La tentative d'extorsion avait poussé l'animateur du Late Show à avouer en ondes avoir eu des relations sexuelles avec certaines de ses employées. Les procureurs affirment que Halderman a demandé deux millions $US à David Letterman en échange de son silence sur ses relations extraconjugales. La menace avait été déguisée en scénario de film dévoilant au grand jour la vie personnelle de l'animateur. L'accusé dit quant à lui qu'il cherchait seulement à vendre son scénario.

À voir en vidéo