À voir à la télévision le mardi 10 décembre - La paix d'un président

Aujourd'hui, 10 décembre, Jimmy Carter recevra officiellement le prix Nobel de la paix pour ses efforts dans le processus de paix au Moyen-Orient. Pour de nombreux Américains, Carter est le plus grand ex-président... dans le sens où il semble être plus apprécié comme retraité de la Maison-Blanche que lorsqu'il occupait les plus hautes fonctions.

Pourtant, Jimmy Carter avait suscité les plus grands espoirs lors de son élection et ce fut probablement le président le plus atypique de l'après-guerre. Parti de presque rien, de sa ferme de Géorgie où il avait pris la relève de son père pour continuer la culture des arachides, il s'était d'abord présenté au Sénat de la Géorgie sans machine électorale, porté par son seul idéalisme et ses idées. La mayonnaise prend... et il poursuit la même stratégie en gravissant les échelons un à un.

Un an avant l'élection présidentielle, il était presque inconnu de la majorité des Américains. Et une dizaine d'années avant de se retrouver dans le bureau Ovale, il parcourait l'Amérique non pas pour recueillir des votes, mais pour parler de Jésus et offrir la Bible en sonnant aux portes!

Cette foi militante en a agacé plusieurs, mais elle l'a également porté dans son désir d'assainir les moeurs politiques. Lors de l'élection de 1976, il représentait l'honnêteté et il avait promis la droiture pour panser les plaies de la guerre du Vietnam ainsi que du Watergate.

Selon certains, il a été broyé par la machine politique de Washington. Il a vraiment oeuvré pour la paix, mais la crise des otages en Iran lui a probablement coûté sa réélection. RDI diffuse en deux parties, hier et ce soir, ce documentaire sur sa vie produit pour PBS. Malheureusement, RDI ne diffusera que des extraits et non le document complet, plutôt bien fait.

Grands reportages: Jimmy Carter

RDI, 20h