À voir à la télévision le lundi 3 octobre - Traversée de la danse

Rares sont les émissions télévisées qui abordent la danse contemporaine. On se réjouit donc de la diffusion de Libre Envol, une série complète de 13 documentaires mettant en vedette chorégraphes et danseurs du Canada tout entier. C'est à travers le témoignage du chorégraphe torontois Robert Desrosiers qu'on entre dans l'univers de chacun des artistes.

Le ton de cette narration, qui manque de naturel, s'avère toutefois un peu pénible. C'est lui qui va à la rencontre des artistes, parfois même chez eux, afin de les présenter de manière simple et humaine. Ce procédé donne malheureusement des résultats inégaux. Et la signature très vidéographique — plans courts auxquels on ne

s'attarde guère —, bien qu'elle donne un certain rythme à la narration, ne sert pas toujours le propos.

On se raccroche pourtant aux extraits des oeuvres souvent superbes qui s'intercalent aux propos des entrevues, lesquelles lèvent le voile sur les motivations

profondes de ces artistes du corps. La liste d'artistes choisis puise tant chez des chorégraphes qui ont roulé leur bosse que chez ceux dont le talent émerge. Cela donne un bel aperçu des différents langages chorégraphiques qui ont cours au pays.

Lancée la semaine dernière avec The Holy Body Tattoo, la série se poursuit cette semaine avec le Québécois Sylvain Émard, puis, de semaine en semaine, avec Lola Dance, Link, Corpus, Pro Arte Danza, Peter Chin, Kaejda D'Dance, Rubberbandance, Kidd Pivot, Les sept doigts de la main, Kokora et Le fils d'Adrien danse.

Libre Envol

Artv, 22h30