Au calendrier: grands écarts à Tangente

L’hiver et le printemps se passeront sous le signe des expérimentations à Tangente. Le chorégraphe Alexandre Morin et le compositeur Jonathan Goulet ouvriront le bal en janvier avec On the Brink, tandis que Bettina Szabo fera d’une sculpture de papier sa coquille dans Habitat. Suivra un autre programme double alliant la b-girlBérénice Dupuis (InstruMENTAL) et Sarah Elola (Ça prend un village). Février verra défiler deux pièces de groupe avec Pythagore, mon corps deStacey Désilier et Suspendu au sol de Philippe Meunier et Ian Yaworski. Sous l’impulsion de Geneviève Smith-Courtois et Jane-Alison McKinney, mars aura un programme réservé aux 18 ans et plus. On enchaînera avec Bones & Wires, de Sébastien Provencher et Mathieu Leroux. On pourra également attraper le travail d’Hanna Sybille Müller, Erin Robinsong, Hélène Messier, Sarah Wendt et Pascal Dufaux, Gabriel Léger-Savard et Marilyn Daoust, mais aussi celui d’Ingrid Vallus, en plus de découvrir quatre chorégraphes de la diaspora : Charo Foo Tai Wei, Deepti Gupta, Winnie Ho et Andrea Nann.