Un éclectisme empreint de physicalité chez Danse Danse

«Spirit» du Bangarra Dance Theatre
Photo: Edward Mulvihill «Spirit» du Bangarra Dance Theatre

Il y aura beaucoup de Montréal, mais aussi un peu de Toronto, d’Australie, des Pays-Bas et de Cuba dans la saison 2019-2020 de Danse Danse. On pourra y voir treize productions comme autant de « miroirs sensibles du monde », ont expliqué les codirecteurs artistiques, Pierre Des Marais et Caroline Ohrt. L’ouverture appartiendra aux Ballets Jazz de Montréal, de retour avec un programme triple. Suivra le Bangarra Dance Theatre, dont le Spirit marie la danse contemporaine, les traditions ancestrales et les rites sacrés aborigènes. On retrouvera les pionniers du flamenco contemporain de La Otra Orilla avec Magnetikae. Décembre ouvrira avec Frontera une oeuvre à grand déploiement de la chorégraphe Dana Gingras pour se clore avec un solo de Caroline Laurin-Beaucage, Intérieurs. C’est à Marie Chouinard qu’il reviendra de lancer 2020. Parmi les autres belles pointures qui feront l’hiver, on compte José Navas, Virginie Brunelle, mais aussi le Nederlands Dans Theater et Guillaume Côté.