En coulisses - Exode au Royal Ballet

Neuf danseurs du Royal Winnipeg Ballet (RWB) ont décidé de quitter la compagnie.

C'est beaucoup pour une troupe de 26 danseurs. Pas de cabale, ni de crise interne. Mais quelques danseurs ont confié à CBC Arts News que le manque de vision artistique de l'actuel directeur artistique de la troupe, André Lewis, était à l'origine de leur exode. «André était là pour sauver la compagnie, mais celle-ci n'a pas grandi artistiquement», a indiqué le premier danseur, Jesus Corrales, l'un des déserteurs. À l'arrivée de M. Lewis, en 1996, le RWB cumulait effectivement un déficit de 900 000 $ que le directeur a réussi à éponger. Un tour de force qui n'a pas fait ombrage à son travail de directeur artistique, selon lui. «Peut-être que les danseurs ne savent pas saisir le défi qu'on leur tend. Mais pour cela, il faut être un très bon danseur» a-t-il affirmé. Jesus Corrales s'en va aux Grands Ballets canadiens.