La Colombie se souvient du roi du tango

Medellín — Le chanteur et compositeur de tango Carlos Gardel a été célébré mercredi dans la ville colombienne de Medellín, où il est mort il y a 80 ans, tandis que l’Argentine et l’Uruguay se remémoraient aussi l’artiste, dont elles se disputent encore la nationalité.

Sous le slogan « Plutôt mourir que t’oublier », le 9e festival international de tango de Medellín rend hommage à Gardel, qui fut le premier chanteur de tango à populariser ce rythme syncopé lors de tournées dans les cabarets et clubs d’Amérique latine, de New York, Paris et d’Espagne. Né probablement le 11 décembre 1887, il a péri dans un accident d’avion lors d’une tournée en Colombie le 24 juin 1935. L’origine incertaine du roi du tango est le thème de l’exposition inaugurée lundi à la Casa Gardeliana de Medellín, prévue jusqu’à dimanche. Un concert sera aussi organisé à l’aéroport Olaya Herrera, où est décédé Gardel.