Le grand continental, moment new-yorkais de l’année

Le grand continental de Sylvain Émard, version new-yorkaise dansée par 150 volontaires dans South Street Seaport en juin dernier, fait partie des meilleurs moments danse de l’année 2012 selon Andrew Boynton, blogueur pour The New Yorker. Le chorégraphe québécois voit ainsi son nom figurer au palmarès, parmi ceux de Pina Bausch et de Simone Forti. Le critique, spécialisé en danse, a été touché par le moment où la masse des danseurs s’est mise à bouger à l’unisson. « Vous saviez que ça allait arriver, et pourtant, le moment où ça se produit est fort impressionnant », commente Boynton.