Danse - Encore plus de créations à La Rotonde

La programmation 2012-2013 de La Rotonde, à Québec, permettra de découvrir la nouvelle création d’Harold Rhéaume, Fluide, pour sept danseurs.
Photo: David Cannon La programmation 2012-2013 de La Rotonde, à Québec, permettra de découvrir la nouvelle création d’Harold Rhéaume, Fluide, pour sept danseurs.

Créations, développement de public, accueil d’artistes de partout : La Rotonde a dévoilé sa nouvelle saison de danse. Une programmation à la fois vaste et précise. Regard sur un centre, hors métropole, qui compte bien devenir incontournable.

Alors que le Plan de développement de la danse professionnelle à Québec vient tout juste de voir le jour, La Rotonde dévoile une prochaine saison qui s’arrime, déjà, à ses objectifs. Il faut dire que le directeur artistique et général de La Rotonde, Steve Huot, est à Québec dans la danse jusqu’au cou. Aussi nouveau directeur général du Groupe Danse Partout, c’est lui qui a eu l’idée du Plan de développement.


Pour cette nouvelle saison du centre chorégraphique contemporain de Québec, Steve Huot avait « toujours le même désir de diversité, de présenter des approches variées. On a de plus grandes salles aussi, avec notre collaboration avec le Grand Théâtre. »


Pour la deuxième année, les spectacles migrent à la salle Multi de Méduse, au Grand Théâtre ou au Musée de la civilisation. « Le petit studio de la rue du Roi était tellement sollicité pour la création et la diffusion, la communauté ne pouvait plus s’en passer, explique Steve Huot. Alors, on l’a quitté et on paye pour aller ailleurs, pour que les artistes puissent garder cet espace. »


La programmation 2012-2013 permettra ainsi de découvrir la nouvelle création d’Harold Rhéaume, Fluide, pour sept danseurs. Un retour pour le créateur à une formule plus traditionnelle après Le fil de l’Histoire et Je me souviens, ses danses estivales dans les rues de Québec. Le passage du plein air à la salle se fera aussi pour Chantal Caron, qui s’inspire depuis des années des battures du fleuve et revient« en intérieur » avec 73° Nord.


Karine Ledoyen jouera de légèreté et pesanteur dans le quatuor Trois paysages.


Maryse Damecour présentera une courte pièce lors de la soirée relève 3X3X3, complétée par un duo de Jacinthe Armstrong, d’Halifax, et par le cinématographique, mystérieux et très beau Everything Was Beautiful and Nothing Hurt de Dorian Nuskind-Oder. Pour découvrir des talents encore plus jeunes, les Émergences chorégraphiques 2012 accueilleront les premières pièces de six jeunes artistes prometteurs.


Gros morceau : l’Israélien Hofesh Shecter et son énergie brute en sera, avec les dix danseurs de Political Mother, un soir seulement en novembre. De Vancouver, Dana Gingras présentera Heart As Arena, un quintette dont on reparlera dans quelques jours, lors de sa présentation au Festival TransAmériques.


Virginie Brunelle, de Montréal, apporte avec Complexe des genres ses images-chocs et sa vision heurtée du couple. Et Cas Public présentera deux créations jeunesse, Variations S, d’Hélène Blackburn, autour du Sacre du printemps de Stravinsky, et Gold sur les Variations Goldberg de Bach, signées Blackburn et Pierre Lecours.