Entrevue de Margie Gillis à Sun News: un ton acceptable

Pour le CCNR, il n’y a «pas eu manquement au Code parce que Mme Erickson était libre d’adopter une attitude agressive et d’afficher ses préjugés personnels» tel qu’expliqué par communiqué. «L’animatrice a accordé suffisamment de temps à Margie Gillis pendant cette entrevue de 21 minutes pour faire valoir sa position, ce qu’elle a réussi à faire avec clarté face aux questions pointues que lui posait Mme Erickson. [...] Malgré son caractère parfois houleux, le débat était adéquatement équilibré.»

Pendant l’entrevue sur les fonds publics accordés aux arts, défilaient à l’écran les montants des subventions remises à Margie Gillis depuis 1998. Les voix de l’animatrice et de l’interviewée se chevauchaient, et Krista Erickson a imité des gestes de danse avec ses bras.

Le CCNR, qui gère habituellement quelque 2200 plaintes par année, a reçu un record absolu de 6676 plaintes pour cette entrevue. L’ex-président du CCNR, Rob Cohen, a d’ailleurs dit en entrevue, au moment de son départ, «qu’il semble y avoir eu pour cette entrevue plus de plaignants que de réels spectateurs».

Le Devoir

L'entrevue de juin dernier, en deux parties:


Partie 1 Partie 2

À voir en vidéo