Une pièce en forme de livre

C'est presque dans l'ordre des choses. Après avoir créé des danses analysant le processus qui les ont vu naître, l'ultime étape consistait à analyser ce processus... hors même de la danse, à travers l'écriture.

Document 4, dernier chapitre de la série Encyclopoedia de Lynda Gaudreau, prend donc la forme, du moins pour le public québécois, d'un... livre, accompagné d'un CD, qui aborde les questions que la chorégraphe et ses collègues artistes ont à coeur: comment produire une chorégraphie sans contenu? Quel est le potentiel du mouvement? À partir de quand y a-t-il chorégraphie?

Tout cela semble bien abstrait et aride à première vue, mais le mérite du livre tient justement à sa clarté. Les artistes du corps et du geste prennent la parole pour exprimer leurs intentions, leurs doutes, leurs quêtes. Le texte de Bojana Cvejic, surtout, décortique les outils, les motifs et d'autres éléments qui articulent une création en devenir.

Encyclopaedia s'est d'abord décliné en spectacles (Documents 1 à 3) qui décortiquaient le corps et le mouvement et intégraient des fragments d'oeuvres d'artistes issus de différentes disciplines. Dès le Document 3, la chorégraphe a essayé de capter l'instant qui précède l'action dansée. Qu'est-ce qui a lieu avant que la danse n'advienne? Cette question s'est radicalisée pour Document 4, qui a réuni un groupe d'artistes québécois et européens en laboratoires de recherche en Belgique et en Allemagne, dont ont découlé ce livre et un CD des compositions pour tourne-disque de Martin Tétrault.

On peut se le procurer à la Société des arts technologiques ou en prenant contact avec la compagnie (debrune@videotron.ca).