À voir à la télévision le samedi 7 janvier - Pour la beauté du monde

Tonie Marshall avait mis des années à rassembler un budget de misère pour réaliser Vénus Beauté (Institut). Dès sa sortie en 1998, près de deux millions de Français, et surtout de Françaises, voulaient confier leur peau, et leurs poils indésirables, aux bons soins des esthéticiennes du salon dirigé d'une main de fer (dans un gant de crin...) par Mme Nadine (Bulle Ogier). C'est d'ailleurs là qu'une jeune actrice du nom d'Audrey Tautou se faisait remarquer, peu de temps avant de devenir Amélie Poulain.

Voilà que ce film s'offre une nouvelle vie, ou plutôt fait peau neuve à la télévision, et 25 fois plutôt qu'une. ARTE, désireuse de «revamper» son image, jugée par certains trop sérieuse, s'est lancée l'an dernier dans l'aventure de la fiction, et de la sitcom, une première production maison pour une chaîne davantage connue pour ses documentaires, ses concerts et autres programmes parfois pointus. Tonie Marshall a donc supervisé le retour de cet institut très fréquenté, mais portant maintenant le sigle «Nouvelle Administration».

Ingrid (attachante Brigitte Rouän) en est maintenant la propriétaire et flaire un tout nouveau marché: celui des métrosexuels. Car les hommes commencent à éprouver le souci de se faire beaux, et aussi de se faire dorloter. Avec l'aide de la faussement discrète Suzy (Maria de Medeiros en croqueuse d'hommes), de la peroxydée Geneviève (Maeva Pascali, d'une vulgarité qui frise le naturel) et la naïve Bijou (candide Mélanie Bernier), le lieu va devenir un carrefour de personnages attachants, certains désaxés, d'autres flamboyants. Vénus et Apollon constitue aussi le prétexte parfait pour faire défiler des figures connues; au fil de la série, Emmanuelle Riva, Catherine Jacob et Anthony Delon auront droit aux mains expertes de ce quatuor de femmes bien de leur temps. Qui toutes, bien sûr, ne recherchent pas que la perfection physique, mais aussi — et surtout — le grand amour. Une comédie en rose et noir pour célébrer la beauté (faciale) du monde.

Vénus et Apollon TV5, 22h

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.