Les films québécois ont battu des records aux guichets en 2005

Le cinéma québécois a vu sa part des entrées dans les salles de projection de la province atteindre un niveau record en 2005.

Selon les données de la firme Cineac rapportées hier par le quotidien La Presse, les films québécois ont pris 18,2 % du marché l'an dernier, contre 13,6 % en 2004.

Selon le président de Cineac, Simon Beaudry, il s'agit d'une performance «énorme» si on considère que 2004 était déjà vue comme une année exceptionnelle.

Les films québécois ont récolté plus de 35 millions l'année dernière dans les salles du Québec, contre un peu plus de 27 millions en 2004.

Trois productions québécoises figurent dans le top 10 des films les plus lucratifs de 2005: C.R.A.Z.Y., avec des recettes brutes de 5,9 millions, Aurore, avec 5,3 millions et Horloge biologique, avec 4,3 millions. Ces trois films sont, respectivement, les troisième, quatrième et sixième productions ayant rapporté le plus aux guichets au Québec en 2005.

Le film le plus payant de 2005 pour les propriétaires de salles du Québec est Harry Potter et la Coupe de feu, avec des recettes de 7,7 millions, suivi de Star Wars: Episode III, avec des entrées totalisant 7,1 millions.

En termes absolus, le box-office québécois total a subi une baisse de 2,4 %, passant de 201,5 millions à 196,7 millions, précise La Presse. En comparaison, le box-office nord-américain a diminué de 5 %.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.