Cinéma - Un nouveau directeur est nommé au Festival de Locarno

Le Léopard de la meilleure interprétation masculine a été décerné au jeune comédien Patrick Drolet, qui donne la réplique à Élise Guilbault, dans le film La Neuvaine.
Photo: Agence Reuters Le Léopard de la meilleure interprétation masculine a été décerné au jeune comédien Patrick Drolet, qui donne la réplique à Élise Guilbault, dans le film La Neuvaine.

Locarno — Frédéric Maire a été nommé hier directeur artistique du Festival international du film de Locarno, en Suisse. Originaire de Neuchâtel, l'homme de 44 ans succède à l'Italienne Irene Bignardi, qui tire sa révérence après cinq ans à la tête du festival de cinéma suisse.

Frédéric Maire a été élu à l'unanimité par le conseil d'administration pour une période de trois ans, un engagement renouvelable chaque année, a précisé le président du festival Marco Solari. Il prendra ses fonctions en octobre.

Sa nomination est sans surprise. Il était l'unique candidat officiel à la succession d'Irene Bignardi.

Critique de cinéma aux quotidiens neuchâtelois L'Express et L'Impartial, Frédéric Maire a collaboré régulièrement avec le festival de Locarno, notamment au temps de Marco Muller, l'actuel directeur de la Mostra de Venise.

C'est l'un des fondateurs de la Lanterne magique, un ciné-club pour les enfants de 6 à 12 ans, qui a acquis en 13 ans d'existence une dimension internationale. Il a également réalisé plusieurs documentaires et films de fiction.

Frédéric Maire entend s'efforcer de maintenir une certaine continuité avec la ligne imprimée au festival par Irene Bignardi, qui a tenté de donner une dimension plus grande à Locarno. «J'espère faire honneur à son héritage», a-t-il déclaré devant la presse. L'important à ses yeux est de maintenir l'indépendance du festival. Locarno ne doit pas devenir l'antichambre ou la pâle copie de festivals plus importants, a-t-il ajouté.

La 58e édition du festival s'est déroulée du 3 au 13 août. Le film québécois La Neuvaine du réalisateur Bernard Emond y a remporté trois prix. Le drame où se côtoient la mort, la foi et l'éthique a obtenu le prix oecuménique assorti d'une bourse de 20 000 $, tandis que le Léopard de la meilleure interprétation masculine a été décerné au jeune comédien Patrick Drolet, qui donne la réplique à Élise Guilbault. Enfin, le jury des jeunes a accordé au long métrage le prix «Environnement et qualité de vie». La Neuvaine prendra l'affiche ici le 26 août.

Une autre oeuvre québécoise a également obtenu la faveur du jury, cette fois dans la catégorie vidéo. Les États nordiques, premier long métrage de Denis Côté, a décroché le Léopard d'or, coiffant une trentaine d'autres productions.