La réalisatrice québécoise Charlotte Le Bon en nomination pour un César

Charlotte Le Bon est en nomination pour «Falcon Lake», où l’on suit la relation entre deux jeunes qui passent leurs vacances dans une cabane au bord d’un lac.
Valérian Mazataud Le Devoir Charlotte Le Bon est en nomination pour «Falcon Lake», où l’on suit la relation entre deux jeunes qui passent leurs vacances dans une cabane au bord d’un lac.

Un film de la réalisatrice québécoise Charlotte Le Bon est en nomination dans la catégorie du César du meilleur premier film en vue de la 48e Cérémonie des César qui se déroulera le 24 février prochain sur la scène de l’Olympia, à Paris. Le cinéaste québécois Éric Gravel se démarque lui aussi, avec quatre nominations reliées à sa dernière proposition, À plein temps.

Le film de la réalisatrice, intitulé Falcon Lake, met en vedette Joseph Engel, Sara Montpetit, Monia Chokri et Arthur Igual. Il illustre deux jeunes qui passent leurs vacances dans une cabane au bord d’un lac au Québec, qui est hantée par une légende fantôme. Malgré la différence d’âge qui les sépare, le film montre que les deux adolescents forment un lien singulier pour affronter leurs peurs.

Quatre autres films sont en nomination dans la catégorie du meilleur premier film : Bruno Reidal, confession d’un meurtrier, Les pires, Saint Omer et Le sixième enfant.

Charlotte Le Bon est déjà connue pour des nominations antérieures aux César. Son rôle de Claire dans La Marche de Nabil Ben Yadir lui a valu une nomination aux César pour la révélation féminine en 2013. Et sa performance dans le rôle de Victoire Doutreleau dans le Yves Saint Laurent de Jalil Lespert, en 2015, lui a permis une deuxième nomination aux César pour la meilleure actrice dans un second rôle.

Un autre Québécois, le cinéaste Éric Gravel, est en lice pour un César, cette fois dans la catégorie du meilleur scénario original pour À plein temps. Son plus récent film est également nommé dans les catégories «meilleur montage», «meilleure musique originale» et son interprète principale, Laure Calamy, nommée dans la catégorie de la meilleure actrice

L’Innocent et La Nuit du 12 en tête de lice

La comédie policière L’Innocent de Louis Garrel et le polar La Nuit du 12 de Dominik Moll, retraçant l’enquête impossible sur un féminicide, sont en tête des nominations pour les 48e César.

Avec respectivement 11 et 10 nominations, ces deux longs métrages font la course en tête, devant le film En Corps de Cédric Klapisch sur la reconstruction d’une danseuse classique, et Pacifiction, avec Benoît Magimel, neuf nominations chacun.

Fanny Ardant (Les Jeunes amants), Juliette Binoche (Ouistreham), Laure Calamy (À Plein temps), Virginie Efira (Revoir Paris) et Adèle Exarchopoulos (Rien à foutre) sont en lice pour le César de la meilleure actrice.

Sont nommés pour le César du meilleur acteur Jean Dujardin (Novembre), Louis Garrel (L’Innocent), Vincent Macaigne (Chronique d’une liaison passagère), Denis Ménochet (Peter Von Kant) et Benoît Magimel (Pacifiction).

Les 4705 membres de l’Académie ont désormais un mois pour départager ces films, avant la soirée de remise des prix qui sera présidée par Tahar Rahim, et présentée collégialement avec neuf maîtres et maîtresses de cérémonie, d’Emmanuelle Devos à Eye Haïdara, en passant par Alex Lutz et Ahmed Sylla.

Avec La Presse canadien et l’Agence France-Presse

 



À voir en vidéo