«Abracadabra 2»: drôles de sorcières

Retour rigolo dans le passé des (pas si) horribles soeurs Sanderson.
Disney Enterprises, Inc. Retour rigolo dans le passé des (pas si) horribles soeurs Sanderson.

Il était une fois trois soeurs vivant à Salem au temps des sorcières qui, accusées de pratiquer la magie noire, avaient été condamnées à être pendues. Mais avant de pousser leur dernier souffle, elles avaient lancé une malédiction qui leur permettrait de revenir s’amuser parmi les humains. D’où leur résurrection accidentelle en 1993, relatée dans Abracadabra (V.F. de Hocus Pocus) de Kenny Ortega.

Malgré quelques numéros musicaux sympathiques et la présence au générique de la déjà iconique Bette Midler et d’une Sarah Jessica Parker pré-Sex and the City mais déjà très classe, le long métrage, avec son humour simple, son scénario aussi échevelé que ses (anti) héroïnes et son genre flou, a divisé la critique et le public. Une grande partie de la première y a vu un ratage complet. Le second a adoré… surtout après coup : le box-office n’a en effet pas été remarquable, mais, telle une fée marraine, le bouche-à-oreille s’en est mêlé, alimenté par la diffusion régulière du long métrage à la télévision où il ressuscitait à l’automne aussi souvent que Ben-Hur à Pâques.

Le navet (ou sa voisine, la citrouille) a ainsi atteint le statut de film culte. Le mauvais sort a été levé. Et, dans bien des foyers, cette comédie fantaisiste familialement horrifique est devenue l’un des incontournables des célébrations d’Halloween. Nul besoin d’être sorcier pour prévoir qu’une suite était en voie de préparation dans les chaudrons de Disney.

La voici, Abracadabra 2 (V.F. de Hocus Pocus 2) d’Anne Fletcher (27 Dresses, The Proposal). Un film bon enfant qui parlera aux fans de la première heure : aujourd’hui parents (ou tantes, oncles, etc.), ils auront l’occasion, 29 ans après leur rencontre avec les soeurs Sanderson, de remettre ça en compagnie de leurs rejetons (ou neveux, nièces, etc.). Le rendez-vous est d’autant plus sympathique qu’il est porté par le trio d’origine — Bette Midler, Sarah Jessica Parker et Kathy Najimy (Soapdish, Sister Act) — secondé par un zombie… adapté aux enfants et incarné par Doug Jones (Hellboy, Pan’s Labyrinth) qui, pourtant, sait et peut faire peur.

En prime, ce retour permet de découvrir les origines des trois sorcières et, du coup, de creuser (légèrement, mais quand même) le filon de l’émotion. D’autant qu’autour du trio « infernal » se trouve une distribution de plus fort calibre que celle du film original : Tony Hale (VEEP) incarne le maire de Salem, descendant direct du révérend avec lequel les frangines ont autrefois eu maille à partir ; Sam Richardson (Ted Lasso), propriétaire de la boutique de magie ; Whitney Peak (Gossip Girl), adolescente fascinée par la magie.

Et puis, il y a les énergiques numéros musicaux, un sous-texte féministe plus assumé et des clins d’oeil d’une contemporanéité craquante — comme lorsque, durant un concours d’imitation des soeurs Sanderson, les rivales des « vraies » sorcières sont les drag-queens Ginger Minj, Kornbread Jeté et Kahmora Hall (que connaissent bien les fans de RuPaul’s Drag Race).

Et si le résultat n’est en rien transcendant, l’ensemble est amusant et souriant, au point où on ne sourcille même pas en devinant, sans même avoir de boule de cristal, qu’il ne faudra pas attendre 30 ans pour une-suite-de-la-suite.

Abracadabra 2 (V.F. de Hocus Pocus 2)

Comédie fantaisiste d’Anne Fletcher. Avec Bette Midler, Sarah Jessica Parker, Kathy Najimy, Tony Hale, Whitney Peak, Sam Richardson. États-Unis. 103 minutes. Sur Disney+ dès le 30 septembre.

À voir en vidéo