«Coup de théâtre»: l'esprit Christie

Sam Rockwell et Saoirse Ronan dans le film «See How They Run».
Photo: Parisa Taghizadeh Searchlight Pictures Sam Rockwell et Saoirse Ronan dans le film «See How They Run».

Sous la férule de Kenneth Branagh, les classiques d’Agatha Christie récemment vus au cinéma ont gagné en lourdeur ce qu’ils ont perdu en humour et en regard aiguisé sur la société britannique qui a inspiré l’autrice du Crime de l’Orient-Express et de Mort sur le Nil.

Paradoxalement, alors que l’intrigue de Coup de théâtre (V.O., s.-t.f. de See How They Run) est issue d’autres têtes que celle de dame Agatha, l’esprit de la grande reine du crime règne sur ce premier long métrage de Tom George écrit par Mark Chappell (My Life in Film, Tony Blair: Rock Star). Et pour cause : en toile de fond se trouve La souricière, la pièce créée par Christie en 1952 dans le West End de Londres et où elle est présentée en continuité depuis (à part pour une pause de 14 mois à cause de la COVID-19), ce qui en fait l’oeuvre théâtrale comptant le plus grand nombre de représentations consécutives au monde.

Mêlant les faits à beaucoup de fiction, Coup de théâtre se déroule en 1953, alors que la production fête sa centième performance. D’où l’intérêt que lui porte Leo Köpernick (Adrien Brody, impeccable de grossièreté), producteur américain débarqué en Angleterre avec ses gros sabots hollywoodiens. Il a désespérément besoin d’un succès, et l’adaptation de La souricière sera ce succès. Sauf que. Narrateur du récit façon film noir, il explique d’entrée de jeu que les grandes lignes du whodunnit veulent que le plus détestable des personnages soit rapidement assassiné : il écope bientôt du rôle du cadavre.

À partir de là entrent en jeu deux représentants des forces de l’ordre appelés à faire la lumière sur le meurtre : un vieux renard grognon et revenu de tout ; et une recrue pleine de bon vouloir. Dans la peau du premier, Sam Rockwell (Three Billboards Outside Ebbing, Missouri) est crédible jusque dans le moindre ronchonnement. Mais c’est Saoirse Ronan (Brooklyn, Lady Bird) qui vole chaque scène dans laquelle elle apparaît, livrant faits et déductions avec la précision et l’émotion d’un métronome tout en posant sur tout des yeux écarquillés par la nouveauté de ce qu’elle voit, découvre et comprend. Elle est hilarante et très bien servie par le scénario de Mark Chappell, qui se déploie habilement sur plusieurs lignes temporelles afin de raconter ce meurtre et mystère dans un meurtre et mystère.

Autour d’eux, entre autres, Ruth Wilson (The Affair) en imprésario contrarié qu’un cadavre bien réel crée le désordre sur sa scène , et David Oyelowo (Selma, Lincoln) qui en fait beaucoup dans son incarnation du scénariste gai engagé pour adapter la pièce. Dame Agatha (Shirley Henderson) et son second mari Max Mallowan (Lucian Msamati) interviendront eux aussi, en temps et lieu, dans le récit.

Comédie policière divertissante et sympathique, pastiche où le cabotinage est assumé, réalisé correctement sans plus (mais on note la direction artistique d’Amanda McArthur et la direction photo de Jamie D. Ramsay, qui créent un Londres à mi-chemin entre la réalité et la fiction, faisant ainsi écho à l’intrigue), Coup de théâtre souffrira incontestablement de la comparaison avec Knives Out, de Rian Johnson. Sur un ton plus directement « agatha-christien », avec sa distribution glorieuse, le film avait été l’un des succès surprise de 2019. Sa suite, Glass Onion: A Knives Out Mystery, présentée cette année au Festival international du film de Toronto, fait déjà parler d’elle en termes positifs. Du coup, on se prend à rêver de retrouver un jour à l’écran le tandem formé par Ronan et Rockwell…

Coup de théâtre (V.O., s.-t.f. de See How They Run)

★★★ 1/2

Comédie policière de Tom George. Avec Saoirse Ronan, Sam Rockwell, Adrien Brody. États-Unis–Royaume-Uni, 2022, 98 minutes. En salle.

À voir en vidéo