Harvey Weinstein sera inculpé au Royaume-Uni pour agressions sexuelles

Harvey Weinstein va être inculpé au Royaume-Uni pour des agressions sexuelles qui remonteraient à 1996.
Photo: Johannes Eisele Agence France-Presse Harvey Weinstein va être inculpé au Royaume-Uni pour des agressions sexuelles qui remonteraient à 1996.

Harvey Weinstein, l’ex-producteur de cinéma déchu de Hollywood dont les crimes avaient déclenché en 2017 le mouvement #MeToo, va être inculpé au Royaume-Uni pour des agressions sexuelles qui remonteraient à 1996.

Âgé de 70 ans, M. Weinstein purge depuis 2020 une peine de 23 ans de prison pour agressions sexuelles et viol aux États-Unis. Désormais incarcéré en Californie, il attend par ailleurs un nouveau procès à Los Angeles pour crimes sexuels.

Mercredi, le Crown Prosecution Service (CPS), le parquet britannique, a indiqué dans un communiqué « avoir autorisé la Metropolitan Police à poursuivre Harvey Weinstein dans deux chefs d’accusation concernant des agressions sexuelles sur une femme en août 1996 ». Les poursuites ont été autorisées « à la suite d’une révision des preuves rassemblées par la police dans son enquête ».

Selon un communiqué de la police londonienne, qui doit désormais formellement inculper M. Weinstein, la victime présumée est désormais âgée d’une cinquantaine d’années.

La justice anglaise ne prévoit pas de prescription pour ce type de crimes.

 

À partir d’octobre 2017, les révélations et la chute d’Harvey Weinstein avaient déclenché le mouvement mondial #MeToo de prise de conscience et de lutte des femmes contre les agressions et crimes sexuels.

Au total, quelque 90 femmes — dont les superstars Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Salma Hayek — ont accusé Harvey Weinstein de harcèlement ou d’agressions sexuelles. Il a toujours nié les faits, à New York comme en Californie, affirmant que ses accusatrices étaient consentantes.

Procès en Californie

 

Celui qui régnait en maître à Hollywood a été condamné en 2020 à New York à 23 années de réclusion criminelle pour une agression sexuelle en 2006 et un viol en 2013. Début juin, la justice américaine a rejeté un appel du producteur et maintenu son jugement.

Il est actuellement incarcéré dans une prison en Californie, où il attend un nouveau procès à Los Angeles. Il y est accusé d’avoir violé ou sexuellement agressé cinq femmes dans des hôtels entre 2004 et 2013. Il va plaider non coupable et a toujours affirmé que ses victimes étaient consentantes.

À Los Angeles, le producteur de Pulp Fiction encourt jusqu’à 140 ans de prison, en plus de sa condamnation new-yorkaise.

Au Royaume-Uni, la police britannique avait ouvert en octobre 2017 une enquête pour agression sexuelle sur une femme, puis avait élargi ses investigations concernant le producteur américain afin d’y inclure trois agressions sexuelles présumées commises contre une deuxième femme.

Avant sa chute, le producteur américain a longtemps fait la pluie et le beau temps à Hollywood. À la fin des années 1970, il avait fondé le studio Miramax avec son frère, revendu à Disney en 1993, puis The Weinstein Company, derrière de grands succès, comme Inglourious Basterds de Quentin Tarantino.

Au fil des années, les films de M. Weinstein ont reçu plus de 300 nominations aux Oscars et 81 statuettes.

L’annonce de poursuites britanniques contre Harvey Weinstein intervient deux semaines après que l’acteur américain Kevin Spacey, 62 ans, a été inculpé au Royaume-Uni pour quatre agressions sexuelles sur des hommes, à une période où il était directeur artistique d’un théâtre de Londres.

Son inculpation, trois ans après l’abandon des poursuites le visant dans son pays, avait donné un nouvel écho aux accusations apparues contre lui depuis le scandale Weinstein, qui ont porté un coup d’arrêt à la carrière de la star de la série House of Cards.

À voir en vidéo