Six courts métrages canadiens dans la course aux Oscar

Le film «Les grandes claques» est en nomination pour l’Oscar du meilleur court métrage de fiction
Photo: Étienne Roussy Le film «Les grandes claques» est en nomination pour l’Oscar du meilleur court métrage de fiction

Six courts métrages canadiens, dont quatre québécois, entrent dans la dernière ligne droite de la course aux Oscar. Ils figurent sur la courte liste de présélection de l’Académie.

La nouvelle a été annoncée mardi soir lors du dévoilement de l’ensemble des films présélectionnés sur le site Internet de l’Académie.

Trois films coproduits par l’Office national du film entrent dans ce palmarès : L’art dans le sang, de Joanna Quinn et Les Mills, Mauvaises herbes, de Claude Cloutier, et Comme un fleuve. Tous compétitionnent en vue d’une nomination dans la catégorie Meilleur court métrage d’animation.

L’affaire dans le sang a été soutenue par une équipe de création dont faisaient partie Olivier Calvert, le concepteur sonore de l’équipe de Sylvain Bellemare, qui a remporté l’Oscar du meilleur montage sonore en 2017 pour le film de Denis Villeneuve Arrival, et le bruiteur Nicolas Gagnon.

En sélection officielle dans 27 festivals, Mauvaises herbes a lui déjà remporté six prix, dont celui du meilleur court métrage animé au New York City Short Film Festival de 2021.

Parmi les films d’animation de cette courte liste se trouve aussi le film Angakusajaujuq : The Shaman’s Apprentice. Cette histoire écrite et réalisée par l’Inuk Zacharias Kunuk a été entièrement tournée en inuktitut. Il s’agit de l’adaptation d’une histoire traditionnelle inuite autour de laquelle évolue l’importance du chamanisme pour cette culture nordique. Le film a d’ailleurs remporté le prix du meilleur court métrage canadien cette année lors du Festival international de films de Toronto.

Court métrage de fiction

 

Le court métrage Les grandes claques, réalisé par Annie St-Pierre, se faufile parmi les demi-finalistes dans la catégorie Meilleur court métrage de fiction, aux côtés de Frimas, de Marianne Farley.

Les grandes claques plonge les spectateurs dans le Québec de 1983, à la veille de Noël. Cette grinçante histoire entre un père et sa fille a été présentée au festival South by Southwest (SXSW), où elle a reçu deux prix, dont la Mention spéciale du jury pour la meilleure réalisation de court métrage. Depuis, le film a été sélectionné dans plus de 70 festivals à l’échelle internationale.

Le scénario de Frimas, un film de 20 minutes, braque les regards sur un hypothétique et brutal futur où l’avortement serait recriminalisé.

Par ailleurs, le film Dune, du réalisateur québécois Denis Villeneuve, entre officiellement dans la course aux Oscar. Ce long métrage figure dans plusieurs catégories de cette courte liste, dont Meilleur maquillage et coiffure, Meilleure musique, Meilleure son et Meilleurs effets visuels.

 

Par contre, la sélection du Canada dans la catégorie Meilleur film étranger, Les oiseaux ivres, n’a pas été retenue par les juges de l’Académie.

La liste officielle des nominations sera connue le 8 février prochain. Le 94e gala des Oscar aura lieu le dimanche 27 mars.

À voir en vidéo