Le film «Beans» sacré aux Prix Écrans canadiens

Beans Tracey Deer
Photo: Capture d'écran Viméo Beans Tracey Deer

Au terme d’une remise des prix Écrans canadiens qui s’est exceptionnellement échelonnée sur plusieurs jours, le film Beans est sorti grand gagnant jeudi, remportant aussi le prix du meilleur premier film en un impressionnant doublé. Œuvre autobiographique de la cinéaste mohawk Tracey Deer, ce film attendu en salle le 2 juillet raconte la fin de l’adolescence d’une jeune fille durant la crise d’Oka.

Un autre lauréat majeur cette année est Blood Quantum, du cinéaste micmac Jeff Barnaby. En tout, six trophées ont été décernés à cette ingénieuse production qui dépeint un univers où seuls les membres des Premières Nations semblent immunisés face à un virus zombifiant : meilleure direction artistique, meilleurs costumes, meilleurs maquillages, meilleurs effets visuels, meilleur montage (Barnaby) et meilleur acteur dans un premier rôle (Michael Greyeyes).

Le laurier de la meilleure actrice dans un premier rôle a quant à lui été remis à Michelle Pfeiffer, épatante en veuve désargentée dans French Exit, une coproduction entre le Canada et l’Irlande. Côté rôles de soutien, chez les hommes, le vétéran Colm Feore a reçu le prix pour le drame Sugar Daddy (proposé en VSD), tandis que chez les femmes, c’est Mary Walsh qui s’est démarquée pour un autre drame, Happy Place (en VSD également).

Pour leur part, les prix du meilleur scénario original et du meilleur scénario adapté sont allés à Akilla’s Escape (VSD) et à Funny Boy (VSD), respectivement. En documentaire, Mélanie Carrier et Olivier Higgins ont été récompensés pour leur aussi poignant que magnifique Errance sans retour. Réalisé par Kelly Fyffe-Marshall, Black Bodies a gagné le prix du meilleur court métrage.

Les prix Écrans canadiens, autrefois les prix Génie, célèbrent aussi les arts télévisuels. Sans surprise, la merveille qu’est Schitt’s Creek a conservé la couronne en comédie avec les prix de la meilleure série d’humour et de la meilleure actrice (Catherine O’Hara). Bien reçue, Transplant a été désignée meilleure série dramatique, en plus de remporter le prix du meilleur acteur (Hamza Haq). À noter que la Québécoise Sarah Pellerin est repartie avec le prix de la meilleure réalisation, catégorie téléfilm, pour Glass Houses (sur Crave).

À voir en vidéo