Le film «Les Rose» sera finalement admissible à l’Iris prix du public

Les Rose raconte l’histoire de Paul Rose, l’un des membres du FLQ au cœur de la crise d’octobre 1970 et de l’enlèvement du ministre Pierre Laporte, à travers les yeux de son fils Félix.
Photo: Babel Films / ONF Les Rose raconte l’histoire de Paul Rose, l’un des membres du FLQ au cœur de la crise d’octobre 1970 et de l’enlèvement du ministre Pierre Laporte, à travers les yeux de son fils Félix.

Devant la grogne soulevée par l’exclusion d’office du populaire documentaire Les Rose pour l’Iris prix du public, Québec Cinéma fait finalement marche arrière. En plus des longs métrages de fiction, les longs métrages documentaires présentés en salle dans la dernière année seront aussi éligibles dans cette catégorie au prochain gala.

« Cette décision est prise en soutien à nos créatrices et créateurs et à nos salles de cinéma, et vient reconnaître la solidarité dont tout le milieu a fait preuve dans ces mois difficiles » a indiqué la direction de l’organisme par voie de communiqué vendredi. Il s’agit toutefois d’un précédent qui ne s’appliquera qu’au Gala 2021, précise-t-on.

Ainsi, en plus des 16 longs métrages de fiction déjà sélectionnés, 13 longs métrages documentaires seront aussi en lice pour ce prix. On compte parmi eux, Les Rose, Jukebox ou encore Je m’appelle humain qui ont connu un grand succès dans les salles de cinéma malgré la pandémie.

Rappelons que Québec Cinéma avait déjà annoncé cette année un assouplissement exceptionnel de ses critères de sélection des finalistes pour le prix du public, en y intégrant les 16 films parus en salle. Habituellement, seuls les cinq films les plus populaires au box-office font partie de la sélection. L’organisme avait toutefois indiqué que les documentaires sont exclus d’office de cette sélection, conformément à son règlement.

Mécontentement

La nouvelle avait suscité une grande déception chez Félix Rose et son équipe la semaine dernière, qui s’attendaient à voir Les Rose représenté dans au moins une catégorie. Ce documentaire raconte l’histoire de Paul Rose, l’un des membres du Front de libération du Québec (FLQ) au cœur de la crise d’octobre 1970 et de l’enlèvement du ministre Pierre Laporte, à travers les yeux de son fils Félix.

Plusieurs personnalités avaient également fait entendre leur mécontentement. Dans une lettre publiée dans Le Devoir la semaine dernière, le cinéaste Jules Falardeau et l’auteur-compositeur-interprète Émile Bilodeau — ainsi que 28 autres cosignataires — avaient dénoncé l’exclusion du documentaire des nominations pour le prix du public. Les Rose a été mis en nomination pour le prix Luc-Perreault de l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC) et le Prix collégial du cinéma québécois (PCCQ), avaient-ils fait valoir.

Victoire pour le documentaire

Ce revirement de situation a sans surprise réjoui le réalisateur Félix Rose. « Je suis très content ! Je suis surtout très ému et touché de voir que Les Roses a été ramené dans la course grâce au soutien du milieu, mais aussi du public », a-t-il déclaré en entrevue, précisant qu’une pétition signée par plus de 1200 personnes du public a aussi été envoyée à Québec Cinéma cette semaine.

C’est une « belle victoire » pour Les Roses, mais surtout pour le documentaire comme genre cinématographique, ajoute-t-il.

« Plusieurs documentaires ont connu un grand succès au cinéma cette année, ça montre que les Québécois ont un appétit grandissant pour ce genre. Le documentaire n’est pas un sous-genre, et mérite entièrement sa place dans la catégorie prix du public de ce gala. »

Félix Rose espère d’ailleurs que ce changement des règles est là pour rester. Du côté de Québec Cinéma, la porte ne semble pas complètement fermée.

La direction a indiqué dans son communiqué vendredi que « les règlements généraux du Gala seront étudiés par le Comité de représentation professionnelle à l’automne prochain, pour recommandations éventuelles au CA pour le Gala 2022. »

La 22e édition du Gala Québec Cinéma sera animée cette année par la comédienne Geneviève Schmidt, et se tiendra le 6 juin sur les ondes d’Ici Radio-Canada Télé.

Didier Lucien animera pour sa part la 6e édition du Gala Artisans le 3 juin en soirée sur Ici ARTV.

À voir en vidéo