En bref: Linda Ronstadt récidive sur Michael Moore

Kelseyville, Californie — La chanteuse américaine Linda Ronstadt a tenté le même coup qu'à Las Vegas, avec un résultat similaire.

Elle a de nouveau dédié une chanson de son rappel au cinéaste Michael Moore, auteur de Fahrenheit 9/11, dimanche soir, lors d'un spectacle à Kelseyville, en Californie. Une centaine de personnes ont alors profité de l'occasion pour désapprouver le geste et sortir de la salle. Toutefois, les problèmes se sont arrêtés là et aucun acte de vandalisme n'a été déploré. À Las Vegas la semaine dernière, des spectateurs avaient lancé des verres et arraché des affiches, provoquant la fin prématurée de la soirée. Par ailleurs, à Beyrouth, Fahrenheit 9/11, le brûlot anti-Bush de Moore, connaît un véritable succès auprès du public libanais, pourtant généralement plus friand de films d'action et d'aventure. Au cinquième jour seulement de sa projection dans dix salles au Liban, le film enregistrait au total 12 030 entrées, «ce qui constitue un très bon score pour un documentaire», a indiqué hier un représentant du réseau de cinémas qui exploite ce film.