Marlon Brando n'est pas mort dans le dénuement

L'acteur Marlon Brando, disparu le 1er juillet à l'âge de 80 ans et incinéré dans l'intimité dans un lieu secret, ne serait pas mort dans le dénuement, comme le suggéraient des rumeurs alimentées par une biographie à paraître qui le décrit criblé de dettes.

D'après le testament de la vedette de Sur les quais, rédigé en août 2002 et déposé vendredi 9 juillet devant un tribunal de Los Angeles, son héritage est évalué à 21,6 millions de dollars, dont 18,6 millions en actifs immobiliers.

Brando était propriétaire d'une résidence sur Mulholland Drive, dans un quartier chic de Los Angeles, d'une valeur d'environ 10 millions de dollars, et de Tetiaroa, un atoll polynésien de onze îlots proche de Tahiti, qu'il avait acquis pour 250 000 $ dans les années 1960. Il possédait aussi des tableaux, des dessins et des manuscrits rares. Son avocat, David Seeley, avait déjà affirmé que ces histoires de ruine financière étaient «sans aucun fondement».

Dix enfants reconnus

Le testament dresse une liste de dix enfants de Marlon Brando, qui a été marié trois fois: Christian Brando, 46 ans; Miko, 43 ans; Teihotu, 41 ans; Rebecca Brando Kotlinzky, 38 ans; Petra Brando-Corval, 32 ans; Maimiti, 28 ans; Raiatua, 23 ans; Nina Priscilla, 15 ans; Myles Jonathan, 12 ans; Timothy Gahan, 10 ans. Son ancienne employée de maison, Maria Christina Ruiz, est reconnue par le document comme la mère des trois derniers enfants, et leur garde lui est officiellement confiée. Mme Ruiz avait réclamé en justice à Brando 100 millions de dollars de pension alimentaire et une reconnaissance de sa paternité.

La répartition exacte de l'héritage entre les enfants ou autres bénéficiaires n'est pas encore connue, pas plus que d'éventuelles créances. Mais dans ses dernières volontés, l'acteur déshérite son petit-fils Tuki Brando (le fils de sa fille Cheyenne, qui s'est suicidée en 1995), ainsi que la fille qu'il avait adoptée, Petra Brando-Corval. Cette dernière est la fille d'une assistante personnelle de l'acteur, Caroline Barrett, qui a, elle aussi, poursuivi Brando en justice à cause d'un prêt de 185 000 $ dont il réclamait le remboursement. Les deux parties ont trouvé un compromis une semaine avant la mort de l'acteur.

Les exécuteurs testamentaires de Marlon Brando sont le producteur hollywoodien Mike Medavoy, son homme d'affaires, Larry Dressler, et un ami, Avra Douglas.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.