Le finaliste canadien Ben Proudfoot se sent déjà comme un gagnant

Ben Proudfoot (à gauche) a coréalisé «A Concerto Is a Conversation» avec le compositeur et pianiste Kris Bowers (à droite). Dans le film, ce dernier discute avec son grand-père, Horace, de la discrimination qu’il a subi en fuyant fui la ségrégation dans les États du Sud pour fonder son entreprise de nettoyage à sec à Los Angeles dans les années 1940.
Photo: Kevin Winter Getty Images via Agence France-Presse Ben Proudfoot (à gauche) a coréalisé «A Concerto Is a Conversation» avec le compositeur et pianiste Kris Bowers (à droite). Dans le film, ce dernier discute avec son grand-père, Horace, de la discrimination qu’il a subi en fuyant fui la ségrégation dans les États du Sud pour fonder son entreprise de nettoyage à sec à Los Angeles dans les années 1940.

Peu importe s’il repart ou non avec une statuette à l’issue de la cérémonie des Oscar, dimanche soir, le producteur et réalisateur canadien Ben Proudfoot se sent déjà comme un gagnant. Son film A Concerto Is a Conversation, coréalisé avec le compositeur et pianiste Kris Bowers, est en nomination dans la catégorie du meilleur court métrage documentaire.

Dans cet émouvant film d’une durée de 13 minutes, Kris Bowers discute avec son grand-père de la discrimination qu’il a subi en fuyant fui la ségrégation dans les États du Sud américain pour fonder son entreprise de nettoyage à sec à Los Angeles dans les années 1940.

Le film explore également les sentiments de Kris Bowers dans sa carrière de pianiste de jazz et de compositeur de musique de film. On lui doit notamment les bandes originales de Green Book et de la suite à venir de Space Jam.

Selon le réalisateur originaire de Halifax, le documentaire a rencontré un succès inespéré pour ses créateurs qui souhaitaient rendre hommage au grand-père de l’artiste.

Kris Bowers pourrait d’ailleurs amener son grand-père de 92 ans, Horace, avec lui pour assister à la 93e cérémonie des Oscar, qui sera diffusée dimanche soir sur les chaînes de télévision ABC et CTV.

Ben Proudfoot, qui vit à Los Angeles, y sera aussi avec sa femme Grace.

En entrevue récemment à La Presse canadienne, M. Proudfoot a dit qu’il a dû suivre un protocole très strict pour être sur la liste d’invités de la cérémonie, qui a été déplacée à la gare ferroviaire de Los Angeles, Union Station.

Le cinéaste de 30 ans a déjà reçu sa première dose de vaccin contre la COVID-19 et devait passer trois tests de dépistage avant l’évènement, le dernier étant prévu pour dimanche matin, à quelques heures de la cérémonie.

A Concerto Is a Conversation offre une première nomination aux Oscar, tant pour Ben Proudfoot que pour Kris Bowers, qui sont amis et collègues à Hollywood depuis environ cinq ans.

Les autres films en nomination dans la catégorie du meilleur court métrage documentaire sont : Colette d’Anthony Giacchino et Alice Doyard, Do Not Slip d’Anders Hammer et Charlotte Cook, Hunger Ward de Skye Fitzgerald et Michael Scheuerman, et finalement A Long Song for Latasha de Sophia Nahli Allison et Janice Duncan.

À voir en vidéo: