Le cinéaste russe Kontchalovski quitte une compétition où figure Navalny

Andreï Kontchalovski au Festival international du film de Rome, en 2019
Photo: Alessandra Tarantino Associated Press Andreï Kontchalovski au Festival international du film de Rome, en 2019

Le réalisateur russe Andreï Kontchalovski, souvent primé à travers le monde, a réclamé mardi que son dernier film soit retiré d’une compétition pour protester contre la nomination de documentaires réalisés par l’opposant Alexeï Navalny.

Le comité du prix russe Biély Slon (Éléphant Blanc), remis par les critiques de cinéma, a nommé cette année Alexeï Navalny dans la catégorie « Évènement de l’année » pour sa « série de documentaires innovants », en référence aux enquêtes de l’opposant sur la corruption, visionnées des dizaines de millions de fois sur YouTube.

Sa vidéo la plus retentissante, dénonçant un « palais » que se serait fait construire le président russe, Vladimir Poutine, a été vue 115 millions de fois.

Sur Facebook, Andreï Kontchalovski a dénoncé une décision « triste » et qualifié ces enquêtes de « projet journalistique que l’on peut considérer comme un acte politique mais qui d’aucune manière ne peut être jugé à travers le prisme du 7e Art ».

Estimant que ce serait comme si l’éditorial d’un tabloïd russe « remportait un prix littéraire », le réalisateur a demandé que son dernier film Chers Camarades ! soit retiré de la compétition, où il est nommé dans six catégories.

Alexeï Navalny est depuis la semaine dernière en grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention en colonie pénitentiaire, où il a été envoyé après avoir été condamné à deux ans et demi d’emprisonnement dans une affaire qu’il dénonce comme politiquement motivée.

L’opposant, ennemi juré du Kremlin, a été arrêté à son retour en Russie après plusieurs mois de convalescence pour se remettre d’un empoisonnement.

Andreï Kontchalovski, 83 ans, a fait une longue carrière entre Russie et Occident. Parti aux États-Unis, il est un des rares Russes à avoir tourné à Hollywood dans les années 1980 avant de revenir dans son pays dans les années 1990, très critique envers la mentalité occidentale.

Il a notamment reçu en 1979 le prix spécial du Jury à Cannes pour  SibériadeChers Camarades ! a reçu le prix spécial du Jury à Venise en 2020.

Andreï Kontchalovski est le frère aîné du réalisateur Nikita Mikhalkov, très proche du Kremlin et qui avait lui aussi critiqué la nomination d’Alexeï Navalny au prix Biély Slon.