À voir à la télévision le samedi 24 juillet - Shakespeare au temps du vidéoclip

Attachez vos tuques, amateurs de classiques, Baz Luhrmann dépoussière le grand Shakespeare. Mille fois adaptée au théâtre et sur grand écran, la légende de Roméo et Juliette réussit pourtant à présenter un nouveau visage en faisant, sous la gouverne du réalisateur australien, un franc plongeon dans l'ère du vidéoclip.

Les amants immortels (Leonardo DiCaprio et Claire Danes) sont ici issus de deux riches familles de Verona Beach et se déclarent leur passion dans une luxueuse piscine. Autour d'eux, Montaigu et Capulet s'éclatent à l'acide, roulent en rutilantes bagnoles, se fardent en drag queens et se battent au revolver. Le texte est néanmoins respecté, et les deux amoureux connaîtront la fin tragique que la tradition leur a réservée.

Les puristes grinceront évidemment des dents. Les autres se laisseront avec bonheur désarçonner par les audaces formelles du cinéaste. La caméra est ici hyperactive, se lance dans tous les sens et multiplie les effets-chocs, mettant en valeur un décor futuro-kitsch aux couleurs agressives et des acteurs tatoués aux coiffures léchées. La musique électrique, omniprésente, ajoute à la fébrilité de l'ensemble.

Audace à saluer ou sacrilège? À chacun de répondre. Mais il s'agit au moins d'une belle occasion de faire découvrir un mythe incontournable aux adolescents. Eux retrouveront aisément leurs repères dans l'univers éclaté de ces Roméo et Juliette survoltés.

Cinéma / Roméo et Juliette

Télé-Québec, 23h

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.