Une Mostra de Venise sous le signe du film italien

Au total ce sont 60 longs-métrages qui seront présentés dans cinq catégories différentes et 15 courts-métrages, ainsi qu’une série télévisée, ont précisé les organisateurs.
Photo: Gabriel Bouys Agence France-Presse Au total ce sont 60 longs-métrages qui seront présentés dans cinq catégories différentes et 15 courts-métrages, ainsi qu’une série télévisée, ont précisé les organisateurs.

La 77e Mostra de Venise se déroulera sous le signe du film italien, présent avec quatre titres dans le concours officiel, et de la pandémie de COVID-19qui a obligé le festival à réduire son programme et à prendre des mesures sanitaires.

Évoquant « un printemps d’angoisse » suivi d’un été marqué par « l’incertitude », « la décision de réaliser la 77e édition de la Mostra du cinéma de Venise est vécue comme un signal de confiance », a déclaré le directeur du festival, Alberto Barbera, cité dans un communiqué. « La Mostra se tiendra aux dates prévues, aux prix de quelques renonciations », mais « le cœur du Festival est sauf », a ajouté M. Barbera.

Le concours officiel comprend 18 films, dont 4 italiens des réalisateurs Emma Dante (Le sorelle Macaluso), qui a débuté à Venise en 2012, Claudio Noce (Padrenostro), sur la vague terroriste des années 1970, Susanna Nicchiarelli (Miss Marx), sur la plus jeune fille de Karl Marx, et Gianfranco Orsi (Notturno), tourné pendant deux ans en Syrie.

On compte aussi en compétition une production canado-hongroise, Pieces of a Woman de Kornél Mundruczó, le plus récent film de la Française Nicole Garcia, Amants, de même que Spy No Stuma du Japonais Kiyoshi Kurosawa et Nomadland de l’Américaine Chloé Zhao.

Un autre film italien, Lacci de Daniele Luchetti, une histoire d’infidélité dans le mariage d’un couple napolitain, hors-concours, ouvrira le festival qui se déroulera du 2 au 12 septembre.

Au total, ce sont 60 longs métrages qui seront présentés dans cinq catégories différentes et 15 courts métrages, ainsi qu’une série télévisée, ont précisé les organisateurs. Les réalisateurs viennent de pays comme le Mexique, Israël, la Russie ou l’Iran, le Japon et l’Inde.

Le jury de la Mostra qui décernera le Lion d’or sera présidé par la star australienne Cate Blanchett, qui aura à ses côtés l’actrice française Ludivine Sagnier, les cinéastes allemand et roumain Christian Petzold et Cristi Puiu, l’écrivain italien Nicola Lagioia et les réalisatrices britannique et autrichienne Joanna Hogg et Veronika Franz.

Le Lion d’or pour l’ensemble de leur carrière sera décerné à l’actrice britannique Tilda Swinton et à la réalisatrice hongkongaise Ann Hui.

Tilda Swinton, 59 ans, est « unanimement reconnue comme une des interprètes les plus originales et les plus intenses à s’être fait connaître à la fin du siècle dernier », avait expliqué il y a une semaine M. Barbera en annonçant cette décision. « Ann Hui est une des réalisatrices les plus appréciées, prolifiques et polyvalentes du continent asiatique », avait alors poursuivi le directeur du festival.

Alors que plusieurs festivals, dont celui de Cannes, ont dû être annulés, Venise a fait le choix de maintenir la Mostra au prix de certaines mesures, notamment une réduction du nombre de films présentés. En outre, des caméras thermiques seront disposées à toutes les entrées et toute personne ayant une température de plus de 37,5 °C sera interdite de participation, les postes dans les salles de projection seront réduits de manière à maintenir la distance entre les spectateurs, les masques seront obligatoires quand la distanciation sociale n’est pas possible, etc.

À voir en vidéo