Cannes, Venise et Berlin à une seule adresse

Initialement prévu du 12 au 23 mai, le Festival de Cannes avait envisagé un report à la fin de juin, mais les autorités françaises ont depuis interdit tous les rassemblements jusqu’à la mi-juillet. Sur la photo, l'édition 2019 du festival.
Photo: Arthur Mola Invision via AP Initialement prévu du 12 au 23 mai, le Festival de Cannes avait envisagé un report à la fin de juin, mais les autorités françaises ont depuis interdit tous les rassemblements jusqu’à la mi-juillet. Sur la photo, l'édition 2019 du festival.

Vingt festivals de cinéma de premier plan, notamment Cannes, Venise, Berlin, Sundance, Locarno ou Toronto, vont participer à un événement virtuel qui offrira gratuitement des films sur YouTube, a annoncé lundi le festival américain de Tribeca, partenaire, dans un communiqué.

Le festival « We Are One : A Global Film Festival » (Nous sommes un : un festival mondial du film) se tiendra du 29 mai au 7 juin en ligne et proposera des longs métrages, des courts métrages, des documentaires, de la musique et des tables rondes virtuelles. Le programme exact n’est pas encore connu.

Les organisateurs ont indiqué que le contenu serait un mélange de films nouveaux et anciens.

Initialement prévu du 12 au 23 mai, le Festival de Cannes avait envisagé un report à la fin de juin, mais les autorités françaises ont depuis interdit tous les rassemblements jusqu’à la mi-juillet. Ses organisateurs ont indiqué que le Festival pourrait prendre de nouvelles « formes » sans s’avancer davantage. Les sections parallèles du Festival de Cannes ont, elles, annulé leur édition 2020.

Lundi, Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, et son président, Pierre Lescure, dans une déclaration commune à Variety se sont dits « fiers de faire partie de ce partenariat qui braque les projecteurs sur des films et des talents vraiment extraordinaires en permettant au public d’expérimenter à la fois les nuances narratives des pays représentés et les personnalités artistiques des festivals qui les portent ».

Une partie du produit du festival sera versée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi qu’à des associations caritatives, ont annoncé les organisateurs. Les internautes qui se rendront àl’adresse YouTube.com/WeAreOne pour visionner du contenu pour faire, eux aussi, un don à des associations.

« On parle souvent du rôle que peuvent jouer les films pour inspirer et réunir les gens par-delà les frontières, pour aider à apaiser le monde, a commenté la directrice générale du festival de Tribeca, Jane Rosenthal, citée dans le communiqué. Le monde entier a besoin d’apaisement en ce moment », a ajouté celle qui a cofondé le festival avec l’acteur Robert De Niro et l’entrepreneur Craig Hatkoff.

À noter qu’un gros joueur brille par son absence, le festival SXSW, qui a plutôt choisi de faire cavalier seul avec le soutien d’Amazon Prime. Une sélection de 39 films et séries est offerte en ligne gratuitement jusqu’au 6 mai.

Avec Le Devoir