En VsD cette semaine - Amérique d’aujourd’hui et Canada d’hier

Le
Photo: Kino Lorber Le "western biographique" «The Grey Fox» conte les péripéties du voleur de diligences reconverti en voleur de trains Bill Miner (irrésistible Richard Farnsworth).

Chaque semaine se trouveront réunies en une même section quelques propositions de films et de documentaires accessibles gratuitement ou contre paiement en VSD. Une belle façon de nous distraire du confinement avec intelligence, beauté ou drôlerie, voire tout cela.

D’une ampleur en phase avec l’importance de son message, le documentaire Earth propose une exploration de sept lieux ayant en commun d’avoir vu l’homme transformer de manière importante l’environnement. On découvre ainsi une montagne qui a littéralement été déplacée, une exploitation de sables bitumineux, une mine à ciel ouvert, une mine de sel servant à entreposer des déchets radioactifs, entre autres sites. Des tenants du pour et du contre ont voix au chapitre. cinemaduparc.com

Campé pour l’essentiel en Colombie-Britannique, qui aura rarement été plus magnifiquement mise en images, le « western biographique » The Grey Fox conte les péripéties du voleur de diligences reconverti en voleur de trains Bill Miner (irrésistible Richard Farnsworth), tant criminelles que sentimentales (avec une photographe féministe incarnée par Jackie Burroughs). Le contexte historique du début du XXe siècle est superbement évoqué par le réalisateur Phillip Borsos (Bethune : The Making of a Hero). Restauré en 4K. cinemaduparc.com

 
Photo: Visit Films Le documentaire «Pahokee» brosse le portrait fascinant, et complètement hors clichés, d’une petite communauté rurale de la Floride en déclin.

Avant Tatie Danielle et Tanguy, c’est la comédie La vie est un long fleuve tranquille qui mit Étienne Chatiliez « sur la carte ». On y assiste à la déroute de deux familles, l’une pauvre, l’autre aisée, après la révélation d’un échange de poupons. Truffé de répliques savoureuses et de pépites d’humour noir, ce film reste l’un des meilleurs du réalisateur qui, hélas, semble s’être irrémédiablement égaré, toujours porté qu’il est sur la satire sociale, mais plus guère inspiré désormais. Un premier succès à redécouvrir gratuitement. tfo.org

Entre journal intime et périple initiatique, le documentaire Norie voit le réalisateur Yuki Kawamura entraîner son père dans un voyage au cœur de la mémoire et de l’amour. Au cœur du film : la figure élusive, mais prégnante, d’une mère et d’une épouse, Norie, qui mourut jadis des suites d’une longue maladie. Jamais remis de ce deuil pour des motifs distincts, le fils et le père assisteront à la fête du O-Bon, qui célèbre les ancêtres, avec à la clé une redécouverte de la disparue, mais peut-être surtout de l’un et l’autre. tenk.ca

Dans le documentaire Pahokee, Ivete Lucas et Patrick Bresnan brossent le portrait fascinant, et complètement hors clichés, d’une petite communauté rurale de la Floride en déclin. En suivant plus spécifiquement quatre adolescents, symboles d’un futur possible, les cinéastes s’attardent à la notion de rituel, qu’il s’agisse d’une joute sportive, d’un concours de beauté ou d’un bal de fin d’études. Cela, en mettant en relief les changements d’attitude survenus au sein desdits rituels, entre autres exemples de se cantonner à des idées reçues. cinemaduparc.com