«Docteur?»: une comédie, ça?

L’humoriste  et youtubeur Hakim Jemili joue le rôle du gaffeur en série.
AZ Films L’humoriste et youtubeur Hakim Jemili joue le rôle du gaffeur en série.

Dans le cinéma français, la formule est vieille comme le monde : celle du lourdaud collé aux semelles d’un névrosé. Les résultats sont parfois amusants (L’emmerdeur, La crise), parfois assourdissants (Le boulet), et à défaut de changer la recette, on peut toujours l’assaisonner au goût du jour.

C’est ce qu’a tenté de faire Tristan Séguéla (Rattrapage, 16 ans ou presque) en flanquant un médecin usé jusqu’à la corde aux côtés d’un jeune des banlieues, accent compris, et ambiance de Noël à la clé. Dans Docteur ? (le point d’interrogation a son importance), ce compagnonnage improvisé, dicté par des circonstances urgentes, permet d’illustrer le clivage entre les détenteurs d’un savoir important, et ceux dont le quotidien est dicté par le gros bon sens. Ça semble irréconciliable, mais Séguéla déploie beaucoup d’efforts pour réussir ce miracle, le temps d’une nuit à Paris et au moment où tout le monde fait bombance.

Ce n’est pas le cas pour Serge Mamou-Mani (Michel Blanc), médecin au volant à travers la capitale, seul dans sa bagnole, et véritable danger public, puisque porté sur la bouteille (Noël, c’est son coup de blues annuel, et on saura peu à peu pourquoi), vite excédé par ses patients d’occasion. Lors d’une de ses consultations auprès de Rose (Solène Rigot), une jeune femme qu’il semble bien connaître, et mal en point, Mamou-Mani réclame les services d’un livreur qui passait par là, Malek (Hakim Jemili), gaffeur en série qui rendra le médecin plus amoché qu’il ne l’est déjà.

Le plus vieux est alors privé de ses jambes et l’autre de son mode de transport. Ils décident de faire équipe, Mamou-Mani dictant à Malek via une oreillette ce qu’il faut faire auprès de malades qui croient que le jeune homme est qualifié pour leur prodiguer les meilleurs soins. Une situation « cocasse » qui permet à la fois d’étaler une galerie de personnages secondaires évoluant dans des intérieurs chics (Franck Gastambide revient trois fois plutôt qu’une, et ça suscite rarement l’hilarité), le tout ponctué par la voix chaleureuse et rassurante de Chantal Lauby en répartitrice autoritaire, mais somme toute bienveillante.

Docteur ? dit sans aucun doute des choses sur la société française, pas si éloignée de la nôtre sous plusieurs aspects, à commencer par nos phobies de toutes sortes, dont celle de passer des heures à l’urgence (j’en connais plusieurs qui paieraient cher pour un médecin à domicile, même acariâtre comme celui incarné par Michel Blanc). Les maux de tous ces petits grabataires sont en général bénins, et lorsqu’ils pourraient s’avérer nauséabonds et dégoûtants, de salutaires ellipses temporelles rendent le tout plus digeste.

Ces partis pris en faveur du bon goût dans un contexte de comédie consensuelle relèvent de l’évidence, de la même façon qu’il est toujours aisé de succomber aux charmes des vedettes montantes pour rameuter une frange du public qui déserte depuis longtemps les salles de cinéma. C’est ainsi qu’il faut expliquer la présence de Hakim Jemili, mieux connu comme humoriste et youtubeur, et dont c’est la première expérience au cinéma. Une apparition qui n’a rien de vraiment original (dans tous les sens du terme), permettant aussi de souligner à grands traits qu’à défaut d’avoir une partition inspirante, Michel Blanc n’a rien perdu de son timing comique. Et que faire rire n’est pas chose innée, mais un réel savoir-faire, bref, autre chose que d’aligner les airs ahuris et les sourires niais.

Là sans doute réside la valeur symbolique du fameux point d’interrogation du titre du film. Allait-on vraiment croire que cette médecine nous ferait rire ?

Docteur?

★★ 1/2

Comédie de Tristan Séguéla. Avec Michel Blanc, Hakim Jemili, Solène Rigot, Franck Gastambide. France, 2019, 90 minutes.