L’homme invisible

Après le suicide de son mari violent et manipulateur, une femme (formidable Elisabeth Moss) croit que ce dernier n’est pas mort et qu’il a trouvé une façon de se rendre invisible afin de continuer à la tourmenter. Évidemment, elle passe pour folle aux yeux de tous. Dans chaque plan où apparaît l’actrice, Leigh Whannell (Insidious : Chapitre 3) traduit brillamment la sensation qu’éprouve l’héroïne d’être incessamment observée, traquée, menacée. De cette manière, le réalisateur illustre efficacement les sentiments de terreur, de désespoir et d’impuissance d’une femme victime de violence conjugale. Mieux encore : les séquelles psychologiques ressenties par celle-ci, même après qu’elle a réussi à se libérer du joug de son agresseur. Une adaptation du roman d’H.G. Wells audacieuse, glaçante et douloureusement d’actualité.

Notre critique complète

Horaire en salles
 

L’homme invisible

★★★ 1/2

Thriller de Leigh Whannell avec Elisabeth Moss, Aldis Hodge, Storm Reid, Harriet Dyer, Michael Dorman, Oliver Jackson-Cohen. Australie / États-Unis, 2020, 124 minutes.