L’assistante (V.O. s.-t.f. de The Assistant)

Photo: TVA Films

Jeune assistante d’un puissant producteur, Jane prend conscience de l’ampleur des abus de ce dernier. Avec une acuité dévastatrice, la réalisatrice et scénariste Kitty Green explore les rouages insidieux ayant permis à un Harvey Weinstein jamais nommé de sévir. En s’attachant au point de vue d’une employée prisonnière d’un environnement complaisant, la cinéaste jette un éclairage inédit sur l’affaire. Mesurée, patiente, la mise en scène fonctionne par cumul de fragments révélateurs qu’il revient aux cinéphiles de « lire ». Exemple : les variations quotidiennes de machisme ordinaire des deux collègues, qui illustrent parfaitement comment la toxicité d’un dirigeant peut se muer en culture d’entreprise. Il résulte de l’approche un effet hypnotique qui permet de partager l’état de sidération non pas soudain, mais graduel, dans lequel glisse Jane (Julia Garner, d’une retenue formidable). La manière est sobre, mais implacable.

Horaire en salles

Notre critique complète

L’assistante (V.O. s.-t.f. de The Assistant)

★★★★

Drame de Kitty Green. Avec Julia Gardner, Matthew Macfadyen, Kristine Froseth. États-Unis, 2019, 85 minutes.