Au calendrier: RVQC, les beaux rendez-vous

C’est le très attendu «Les nôtres», de Jeanne Leblanc, qui lancera les festivités cinéphiles.
Photo: Maison 4:3 C’est le très attendu «Les nôtres», de Jeanne Leblanc, qui lancera les festivités cinéphiles.

Le 26 février prochain s’ouvriront les Rendez-vous Québec cinéma, dont la porte-parole cette année est Monia Chokri. C’est le très attendu Les nôtres, de Jeanne Leblanc, qui lancera les festivités cinéphiles. Chronique d’une adolescente minée par un lourd secret sur fond de petite communauté qui tient aux apparences, le film met notamment en vedette Émilie Bierre et Marianne Farley. Comme de coutume, l’événement sera à la fois l’occasion de découvrir des primeurs (Mont Foster, Flashwood) et de rattraper sur grand écran les nombreux bons crus de l’année écoulée (Antigone, La femme de mon frère, Jeune Juliette, Wilcox). En tout, quelque 300 films seront présentés. Une place de choix sera faite au documentaire (Résistance : la police face au mur, Femmes de casernes) et au court métrage. D’ailleurs, 2020 marque le retour bienvenu des prix Prends ça court !, où des centaines de milliers de dollars en services professionnels sont remis aux cinéastes. Faut-il rappeler la vitalité remarquable du court au Québec ? Prévu le 3 mars, ce gala sera animé par Marc Beaupré (Série noire). Les RVQC, ce sont aussi une pléiade de conférences, de tables rondes et de leçons de maître : on courra écouter les réalisatrices Sophie Deraspe, Sophie Dupuis et Louise Archambault, ainsi que le directeur photo Yves Bélanger (complice de Dolan et d’Eastwood), de même que la monteuse Dominique Fortin (de La grande séduction à Chien de garde en passant par James Bond !). Les lauriers des RVCQ seront remis en clôture, le 7 mars.