Papicha

Photo: AZ Films

Alger, les années 1990. En plein coeur de la guerre civile qui a ravagé la terre des Berbères, Nedjima (époustouflante Lyna Khoudri) brave les bombes et la répression afin de réaliser son rêve de devenir styliste. Avec ses copines, en pied de nez à l’intégrisme, elle organise un défilé de robes confectionnées uniquement à partir du traditionnel haïk musulman. La caméra de Mounia Meddour, agitée et impétueuse, s’avance au plus près des visages et des mains, créant dans son ballet haletant un contraste saisissant entre l’insouciance et l’ébullition des jeunes filles et la suffocante répression et la peur omniprésente qui se jouent dans leur dos et menacent de les envelopper. Malheureusement, le film ne s’attarde jamais suffisamment sur l’évolution psychologique des personnages pour justifier son manque de mise en contexte sociohistorique. Imparfait, mais poignant.

Notre critique complète

Horaire en salles

Papicha

★★★

Drame de Mounia Meddour. Avec Lyna Khoudri, Shirine Boutella et Amira Hilda Douaouda. France, 2020, 106 minutes.