Nin e Tepueian / Mon cri

Photo: Les films du 3 mars

Son cri s’était tapi en elle, jusqu’à ce qu’il ressurgisse enfin, en français, mais aussi en innu, la langue de ses ancêtres, qu’elle s’est réappropriée. « La poésie m’a gardée en contact avec le territoire », explique Natasha Kanapé Fontaine dans le très beau documentaire Nin E Tepueian-Mon cri, de Santiago Bertolino. Ce qui frappe, c’est la fraîcheur de son propos. Sa voix, distincte et passionnée, énonce sa vérité sans filtre, comme dégagée du poids de la colonisation qui a opprimé ses ancêtres, comme une source d’eau courante qui se libère de la glace. En disant, en écrivant, elle devient cette femme puissante qui change les choses, au milieu de ce mouvement de libération des peuples autochtones.

Notre critique complète

Horaire en salles

Nin e Tepuian / Mon cri

★★★ 1/2

Documentaire de Santiago Bertolino, Canada, 2019, 82 minutes.