Uncut Gems (V.O., s.-t.f.)

Howie évolue dans le quartier des diamantaires de New York avec le bagout d’un homme parfaitement en contrôle. Mais voilà, derrière cette façade en toc, Howie croule sous les dettes. Son va-tout ? La vente d’une opale importée en douce, qui fera sa fortune ou sa perte. Très vite, on flaire le genre de dénouement que les frères Safdie ont en réserve tant la prémisse donne tous les signes avant-coureurs d’une descente aux enfers. Loin de nuire, cette certitude engendre une tension sourde qui étreint le cinéphile et ne le lâche plus. D’une minutie hallucinante, la peinture de milieu contribue à l’effet immersif alors qu’on plonge à la suite du protagoniste qu’Adam Sandler incarne avec un brio hors du commun. À terme, peut-être un soupçon de curiosité morbide est-il nécessaire pour apprécier à sa juste mesure ce spectacle d’un déclin inéluctable. Le cas échéant, Uncut Gems n’aura aucune peine à convaincre de la pertinence de son titre.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Uncut Gems (V.O., s.-t.f.)

★★★★

Drame de Josh et Benny Safdie. Avec Adam Sandler, Julia Fox, Lakeith Stanfield, Idina Menzel, Eric Bogosian, Kevin Garnett. États-Unis, 2019, 134 minutes.