Vagues (V.O. s.-t.f. de Waves)

Un frère et une soeur composent de manière contrastée avec les maux qui rongent leur famille. Avant et après une tragédie, le film épouse le point de vue de l’adolescent, puis celui de l’adolescente. Superbement écrit, le scénario de Trey Edward Shults, éclairé de son propre aveu par l’apport des comédiens, ne dévoile que très graduellement ses multiples couches et facettes : rien ni personne n’est simplifié. Les thèmes et détails émergent naturellement, organiquement, et si le récit aurait pu être resserré, il reste qu’après la décharge subie en première partie, le changement de rythme soudain, en seconde, nécessite un temps d’acclimatation. La réalisation de Shults, dont la caméra virevolte avec virtuosité, est formidable. Elle agit comme une lame de fond qui happe le cinéphile, le soulève et l’emporte : un mouvement ample, énergique et grisant qui, certes, ne laisse pas indemne, mais auquel on aurait tort de résister.

Notre critique complète

Horaire en salles

Vagues (V.O. s.-t.f. de Waves)

★★★★

Drame de Trey Edward Shults. Avec Kelvin Harrison Jr., Taylor Russell, Sterling K. Brown, Renée Elise Goldsberry. États-Unis, 2019, 135 minutes.