The Two Popes (V.O.)

Sur fond de scandale financier au Saint-Siège, en 2012, se déroule une rencontre secrète, et fictive, entre le pape Benoît XVI et le cardinal Bergoglio. Entre le conservateur circonspect et le réformiste chaleureux, deux fortes personnalités, s’amorce une suite de débats théologiques et idéologiques. Ces joutes verbales campées, ici, dans un jardin luxuriant, là, dans la sacristie d’une chapelle, s’avèrent d’une telle vivacité, et parfois d’un tel humour, que l’on est d’office captivé. On regrette hélas certains choix musicaux incongrus (ce solo de saxophone !) ainsi qu’un recours pas toujours harmonieux aux flashbacks, avec usage cliché du noir blanc. Avec son mélange de dynamisme effréné et de grâce impromptue, la réalisation de Fernando Meirelles constitue en revanche un atout de taille. Dans ce face-à-face où s’affrontent des visions de l’Église, Jonathan Pryce et Anthony Hopkins sont grandioses. À voir, que l’on croie ou pas.

Notre critique complète

 

The Two Popes (V. O.)

★★★ 1/2

Drame de Fernando Meirelles. Avec Jonathan Pryce, Anthony Hopkins. États-Unis, Angleterre, Argentine, Italie, 2019, 126 minutes