Le voyage du prince

Vingt ans après Le château des singes, Jean-François Laguionie revisite le thème de la peur de l’étranger, et de la peur organisée, dans ce film teinté de poésie. Coréalisé avec Xavier Picard et coscénarisé par Anik Le Ray, son récit d’aventures retrace l’histoire du prince du titre, un singe âgé et allumé qui échoue sur le rivage d’un pays inconnu. Les bêtes qu’il y découvre ne parlent pas la même langue. Et pourtant, ne sont-ce pas ses semblables ? Par son dessin rempli de finesse, le maître français de l’animation propose une réflexion humaine sur l’autre bercée par la musique originale de Christophe Héral. Faisant souvent sourire, son voyage est rempli de réflexions « songées » sans être plaquées, comme « Un philosophe, c’est quelqu’un qui ne fait rien, mais qui a réponse à tout ». Un film comme une réponse à toute la morosité et à la grisaille.

Notre critique complète

Horaire en salles

Le voyage du prince

★★★ 1/2

Film d’animation de Jean-François Laguionie et Xavier Picard. France, 2019, 76 minutes