Antigone

Photo: Maison 4:3

Sacré meilleur film canadien au TIFF, choix du Canada à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère, Antigone de Sophie Deraspe est une émouvante et dynamique adaptation contemporaine de la tragédie de Sophocle et de la pièce d’Anouilh. Cette oeuvre sur l’intransigeance d’une jeune Québécoise, ici issue de l’immigration, est portée par la lumineuse prestation de Nahéma Ricci, au profil androgyne. Son esthétique est collée à des codes cinématographiques plus classiquement nord-américains que les films précédents de la cinéaste des Signes vitaux. Par-delà quelques facilités, Antigone remporte brillamment son pari d’ancrer l’héroïne dans les débats de désobéissance civile actuels au nom d’idéaux qui décoiffent et inspirent nos sociétés.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Antigone

★★★★

Drame contemporain inspiré de la tragédie de Sophocle, réalisé et scénarisé par Sophie Deraspe. Avec Nahéma Ricci, Rachida Oussaada et Antoine DesRochers. Québec, 2019, 109 minutes.