Mais vous êtes fous

En état de choc, Camille apprend que son conjoint Roman lui cache depuis des années une dépendance à la cocaïne et qu’au surplus, leurs deux filles ainsi qu’elle-même y ont été exposées. Inspiré d’une affaire authentique aux développements pour le moins surprenants, ce premier long métrage d’Audrey Diwan captive avec son mélange de drame en circuit fermé et de suspense à combustion lente. Avec ingéniosité, mais sans forcer, la cinéaste imprime une atmosphère de mystère quant à la cause réelle de l’empoisonnement familial, concept développé au propre et au figuré. Cela, tout en maintenant, au moyen de touches insolites discrètes et d’habiles ellipses, une certaine ambiguïté quant aux actions du père et époux repentant. En ne faisant pas de Roman (Pio Marmaï, à contre-emploi et parfait d’intériorité) un monstre ou un narcissique invétéré, l’auteure rend encore plus intenable le dilemme de Camille (Céline Sallette, remarquable dans sa montée). Tout du long, la cinéaste refuse de succomber à la facilité, tant dans sa mise en scène fébrile (mais sachant se poser au besoin) que dans sa vision empathique d’une situation éminemment complexe sur les plans émotionnel, moral, voire éthique. D’ailleurs, une bonne partie du succès de la proposition d’Audrey Diwan découle de ce que cette dernière se montre plus intéressée par l’exploration des zones grises de l’âme humaine que par la volonté d’en extraire le noir et le blanc, ce à quoi on se borne trop souvent. Qu’elle parvienne à clore de manière satisfaisante un récit fertile en sentiments contradictoires et en enjeux inextricables ne fait que confirmer son talent.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Mais vous êtes fous

★★★★

Drame d’Audrey Diwan. Avec Céline Sallette, Pio Marmaï, Carole Franck, Valérie Donzelli. France, 2019, 95 minutes.