Jouliks

L’attente fut longue avant que Mariloup Wolfe ne revienne au cinéma après son premier long métrage, Les pieds dans le vide, mais elle en a valu la peine à en juger par cette adaptation à la fois sombre et lumineuse de la pièce à succès de Marie-Christine Lê-Huu, qui en signe le scénario. La petite fille au coeur de cet univers campagnard des années 1970 jette sur le monde des adultes un regard à la fois lucide et attendri, savourant la liberté que lui procurent ses parents, et voyant l’arrivée de ses grands-parents comme une possible entrave à son bonheur. Au milieu d’une maison délabrée grouille une fratrie qui s’aime à la folie et se déchire tout autant, des passions dévorantes révélant des clivages culturels et autres malentendus tissant une trame pleine de surprises et de tragédies. Une chronique familiale enjouée et mélancolique portée par des acteurs jouant à l’unisson, avec brio, des plus petits aux plus grands.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Jouliks

★★★ 1/2

Drame de Mariloup Wolfe. Avec Lilou Roy-Lanouette, Jeanne Roux-Côté, Victor Andrés Trelles Turgeon, Christiane Pasquier. Québec, 2019, 114 min.