Apapacho, une caresse pour l’âme

Qu’elle s’engage sur la voie du documentaire (Des marelles et des petites filles, Martha qui vient du froid) ou sur celle de la fiction (La fête des rois, Ce qu’il ne faut pas dire), Marquise Lepage le fait toujours avec humanisme. Elle semble parfois à mi-chemin entre les deux genres dans cette réflexion sur le deuil et les vertus du choc des cultures. Deux Québécoises (Fanny Mallette et Laurence Leboeuf, beau tandem) débarquent au Mexique, loin des plages et du clinquant des tout-compris, et traînent dans leurs bagages le souvenir douloureux de leur soeur décédée depuis peu. Au contact des rituels colorés de la fête des Morts, d’autres traumatismes surgissent, ainsi que des secrets bien enfouis. Un périple intérieur un peu lisse, teinté d’exotisme et aux atmosphères réconfortantes.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Apapacho, une caresse pour l’âme

★★★

Drame psychologique de Marquise Lepage. Avec Laurence Leboeuf, Fanny Mallette, Sofia Espinosa, Arturo Rios. Québec, 2019, 89 minutes.