Matthias et Maxime

Photo: Les Films Séville

Matthias et Maxime sont amis depuis l’enfance. Or, à cause d’un pari, ces hétéros convaincus se voient contraints d’échanger un baiser. Survient alors l’impensable : et s’ils s’aimaient ? Avec son brio coutumier mais un supplément de tendresse, Xavier Dolan s’interroge sur les notions d’amitié et d’amour dans un contexte où le coeur n’en fait qu’à sa tête. Le cinéaste crée un lien d’empathie particulièrement puissant, en plus de livrer, comme son partenaire Gabriel D’Almeida Freitas, une formidable prestation. L’auteur n’a rien perdu de sa verve, quoiqu’il ponctue son film de regards et de silences qui parlent davantage. À la mise en scène, l’approche plus contenue séduit, en phase avec des protagonistes qui répriment leurs émois. Le flot visuel emporte le spectateur de la même manière que le doute happe Mat et Max. On vibre avec eux, pour eux, dans l’espoir qu’ils se retrouvent. Qu’importe si c’est en amitié ou en amour.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Matthias et Maxime

★★★★ 1/2

Drame psychologique de Xavier Dolan. Avec Xavier Dolan, Gabriel D’Almeida Freitas, Pier-Luc Funk, Micheline Bernard, Anne Dorval. Québec, 2019, 118 minutes