Roxane

Photo: AZ Films

Un gros producteur de son coin de Bretagne s’étant converti au bio, Raymond apprend que sa coopérative n’achètera plus ses oeufs. Menacé de faillite, l’éleveur tente de générer un buzz Internet en jumelant sa poule favorite, Roxane, et sa passion pour Cyrano. D’emblée, on ne sait trop si de cette prémisse résultera une comédie fantaisiste, un drame social sur la ruralité ou une fable défendant le mode de vie paysan. Hélas, tant du côté de la teneur que de celui du ton, le film ne se décide pas. En dépit de ses nobles idéaux, la proposition n’intéresse ainsi que par intermittence, faute d’une approche cohésive. Guillaume de Tonquédec et Léa Drucker livrent toutefois de fortes interprétations. Mais c’est trop peu, la construction s’avérant répétitive, sans parler de cette fin bonbon faisant suite à des développements soudain très sérieux : guère convaincant, là encore, comme si le film voulait le beurre et l’argent du beurre. Ou plutôt, l’oeuf ET la poule.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Roxane

★★

Drame de Mélanie Auffret. Avec Guillaume de Tonquédec, Léa Drucker, Kate Duchêne. France, 2019, 85 minutes.