Cuba Merci Gracias

Manu et Alexa-Jeanne, deux jeunes Québécoises, prennent du bon temps à La Havane, errent dans la beauté meurtrie de ses rues, dansent au rythme de ses vagues et goûtent avec avidité ses fêtes et ses plats aux saveurs caribéennes. Au fil de leur voyage, les jeunes femmes redéfinissent les contours d’une amitié ébranlée par leurs visions et leurs personnalités différentes. Plus que les dialogues — amoindris par une improvisation manifeste —, c’est la caméra qui esquisse avec le plus de profondeur la complexité de la dynamique qui s’installe entre les deux protagonistes. En manipulant avec un peu trop d’insistance les codes du réel, le scénario tombe bien souvent dans le piège de la superficialité.

Notre critique complète

Horaire en salles
 

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Cuba Merci Gracias

★★★

Drame d’Alex B. Martin. Avec Alexa-Jeanne Dubé et Emmanuelle Boileau. Canada, 2019, 65 minutes.