«The Other Story»: L’avis des autres

Dans «The Other Story», Anat (Joy Rieger), s’apprête à épouser un musicien, Shachar (Nathan Goshen), mais aussi à embrasser les us et coutumes de la communauté juive orthodoxe.
Photo: iris Nesher Dans «The Other Story», Anat (Joy Rieger), s’apprête à épouser un musicien, Shachar (Nathan Goshen), mais aussi à embrasser les us et coutumes de la communauté juive orthodoxe.

Vivre au milieu d’une poudrière géopolitique, être entouré d’ennemis, et craindre les tirs de roquettes influence forcément le comportement des Israéliens face au monde extérieur. Mais cette société vit également de profondes divisions internes, et ce sont ces conflits que scrute le cinéaste Avi Nesher (The Wonders, The Machmaker) dans The Other Story, un drame à la fois choral et familial, fourmillant de personnages logeant dans deux camps : les laïcs et les religieux.

Les choses ne sont pas simples à départager, certains ayant changé d’allégeance au fil des années, brouillant ainsi les repères auprès de leur entourage, forçant de douloureuses remises en question. C’est ce que provoque, un peu malgré elle, Anat (Joy Rieger), qui s’apprête à épouser un chanteur et musicien, Shachar (Nathan Goshen), mais aussi à embrasser les us et coutumes de la communauté juive orthodoxe, alors que ce tandem menait peu de temps avant une vie très « sex, drugs and rock’n’roll ». Un vidéoclip tourne d’ailleurs en boucle un peu partout pour leur rappeler sans cesse leur existence jadis dissolue.

Cette union déplaît souverainement à la mère d’Anat, Tali (Maya Dagan), prête à faire revenir des États-Unis le père de sa fille, Yonatan (Yuval Segal), un psychologue qu’elle détestait bien avant leur divorce, pour qu’il tente par tous les moyens de l’en dissuader. Ce retour du père absent et du professionnel empêtré dans des démêlés judiciaires ne passe pas inaperçu, ne réjouissant que le père de l’expatrié, Shlomo (Sasson Gabai), lui aussi psychologue, et guère plus enthousiaste de voir sa petite-fille adhérer à des principes rigoristes auxquels il n’a jamais cru.

Tous ces personnages ont des choses plus ou moins honorables à cacher, mais Shachar, sans doute plus que les autres, et c’est ce que Tali et Yonatan tentent de trouver pour éviter à leur fille une existence coupée du monde, un jour entourée de nombreux enfants que les futurs grands-parents ne verront sans doute jamais. Ils seront en partie soutenus dans leurs efforts par un couple en crise dont les problèmes révèlent d’autres aspects tendus de la société israélienne (dont celui de l’émergence des sectes), accentuant les propres crises familiales de ce clan disloqué.

Avi Nesher et son coscénariste Noam Shpancer, lui-même psychologue, ne manquent pas d’ambition, injectant aux personnages une fureur qui ne se relâche pratiquement jamais, multipliant les altercations au milieu d’une toile parfois surchargée d’intrigues (celle du couple au bord de la crise de nerfs apparaît comme une greffe imposée), dépeignant un monde traversé de perpétuelles contradictions, surtout face au fait religieux.

Choc de valeurs

À ce chapitre, The Other Story se présente comme un maelstrom de symboles, de lieux évocateurs où toutes ces valeurs s’entrechoquent, entre le caractère étouffant des quartiers ultrareligieux et la modernité sophistiquée des appartements des classes aisées, ou encore le calme rassurant d’un couvent catholique transformé en théâtre d’une médiation explosive.

Dans ce microcosme où tous expriment leur avis sur la manière dont les autres doivent mener leur vie, la société israélienne apparaît souvent bien proche de la nôtre, elle dont l’opulence clinquante n’arrive pas à satisfaire chez certains leur quête spirituelle, tandis que d’autres sont constamment outrés de voir qu’elle s’exprime de manière ostentatoire. Vraiment une autre histoire ? Le plus souvent un air connu…

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

The Other Story (V.F. : L’autre histoire)

★★★

Drame d’Avi Nesher. Avec Joy Rieger, Maya Dagan, Sasson Gabai, Yuval Segal. Israël, 2019, 112 min.