Les morts ne meurent pas (V.F. de The Dead Don’t Die)

Dans cet hommage à George A. Romero et Ed Wood, Jim Jarmusch conte, à sa manière décalée, une invasion de zombies dans un hameau figé dans le temps. Si le cinéaste a eu, on le présume, bien du plaisir, le spectateur, lui, n’en éprouve que par intermittence. En dépit de procédés chers à l’auteur, le film est d’abord un pastiche assumé, quoique mince. Il y a quelques savoureux numéros d’acteurs, mais plusieurs partitions sont sous-écrites. Ceci expliquant cela, le film échoue dans ses velléités chorales. Entre deux passages d’une splendide insanité, s’intensifie une impression prégnante d’assister à du n’importe quoi conçu à la va-vite. Avec son recours abusif au silence stylisé, du type « ceci est un malaise » ou « ceci est absurde », Jarmusch flirte en outre avec la complaisance. Le résultat plaira surtout à ses inconditionnels, ou à qui n’a pas vu les oeuvres qui l’ont influencé. Les autres passeront un meilleur moment à revoir ces films-là.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Les morts ne meurent pas (V.F. de The Dead Don’t Die)

★★ 1/2

Pastiche de Jim Jarmusch. Avec Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Chloé Sevigny. États-Unis, 2019, 103 minutes.