Le mystère Henri Pick

Croyant qu’un succès littéraire cache une mystification, un critique gagne la Bretagne afin d’investiguer sur l’auteur, un pizzaïolo décédé. La fille de ce dernier le rejoindra dans son enquête. Après l’animosité, le flirte : la convention aurait pu agacer, n’eût été la chimie comique que partagent Fabrice Luchini et Camille Cottin. Tiré d’un roman de David Foenkinos, le film offre une satire aiguisée mais affectueuse du milieu littéraire. La réalisation de Rémi Bezançon insuffle un mouvement élégant et fluide auquel un montage bien réglé imprime un rythme allègre. La musique ajoute au charme, épousant les sinuosités d’un récit juste assez excentrique pour ne pas être tenu à trop de vraisemblance. Le film ne s’en écrase pas moins au dernier acte, embourbé dans ses propres circonvolutions. L’irrésistible devient affecté, l’intérêt vacille… Restent quelques perles, comme ce pastiche « durassien » livré par Luchini, et qui à lui seul vaut une étoile.

Notre critique complète

Horaire en salles

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Le mystère Henri Pick

★★★

Comédie dramatique de Rémi Bezançon. Avec Fabrice Luchini, Camille Cottin, Alice Isaaz, Bastien Bouillon. France, 2019, 100 minutes.