Coup de cœur et coup de gueule sur la Croisette

Photo: Loïc Venance Archives Agence France-Presse

Coup de cœur : la mémoire de Beaudin

Le film français, grand organe de presse lu par tous les festivaliers au quotidien, a consacré un article dans son édition de jeudi à la mort du cinéaste québécois Jean Beaudin. On ne disparaît jamais complètement des mémoires ici. Et avec un survol de carrière, le texte rappelle qu’en 1977, J. A Martin photographe avait valu à Monique Mercure le prix d’interprétation féminine (ex æquo avec Shelley Duval pour 3 femmes de Robert Altman). Il évoque aussi la présence à Un certain regard de Being at Home with Claude en 1992, autre grand film de Beaudin. Plus de fantômes que de vivants racontent l’histoire de Cannes.

Coup de gueule : le brouillard

On ne veut pas se plaindre durant un festival qui présente tant de bons films, mais l’atmosphère cannoise n’était pas la même sous le soleil de la Côte d’Azur. Or, sur cette édition pèse un drôle de brouillard, qui aura du moins chassé la pluie. Les badauds sont peu nombreux à flâner sur la Croisette, les montées des marches se font sous la fraîche, et ce cru, si exceptionnel, se vit aussi sous une bulle nuageuse qui accentue l’impression de vivre dans un univers parallèle.

3 commentaires
  • Gilbert Talbot - Abonné 23 mai 2019 10 h 19

    Félicitations Xavier et RIP M. Beaudoin

    Quelle synchronicité? Ce jeune Xavier qui monte plus loin et plus haut que tous les cinéastes québécois avant lui et ce vieux M. Beaudoin qui s'éteint silencieusement. J'avais adoré J.A. Martin et les Filles de Kaleb et j'imagine bien que les films de Beaudin ont pu influencer Dolan, mais je suis incapable d'en établir un parallèle plus approfondi. Au revoir M. Beaudin et bienvenue M. Dylan dans le firmament des stars québécoises.

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 23 mai 2019 23 h 26

    « En direct de la Croisette » m'a remémoré André Robert, dont je me rappelle le nom parce que ...

    ... les jours de pluie il m'est arrivé d'entrapercevoir son émission dominicale «Toute la ville en parle», lorsque nous avions un téléviseur à la maison et que celui par inadvertance syntonisait le Canal-10.

  • Mathieu Lacoste - Inscrit 24 mai 2019 08 h 32

    RÉVISÉ, pour cause de coquille; «En direct de la Croisette» m'a remémoré André Robert, dont je me rappelle le nom parce que ...



    ... durant les jours de pluie il m'est arrivé d'entrapercevoir son émission dominicale «Toute la ville en parle», lorsque nous avions un téléviseur à la maison et que celui-ci par inadvertance syntonisait le Canal-10.